Tension vers la communauté humaine et formes de luttes : de Mai-68 à Notre Dame Des Landes ?

Ci-dessous une réponse de J. Wajnsztejn au texte Art et révolution – hier et aujourd’hui de D. Hoss présent sur ce blog. Cette réponse peut aussi être référée à la synthèse critique faite pour les journées d’Eymoutiers autour du thème :  Le capitalisme est-il l’horizon indépassable de l’humanité ?

Lire la suite →

Le capitalisme est-il l’horizon indépassable de l’humanité ?

Nous avons jugé bon de rendre compte1 de ces journées d’échanges organisées à l’initiative de Serge Quadruppani, au village d’Eymoutiers sis près du plateau de Millevaches dit aussi « de la montagne limousine ».

Nous vous en livrons tout d’abord le texte de présentation…

Réchauffement climatique s’accélérant hors de tout contrôle, montée des fanatismes et triomphe de la rapacité d’une hyper-bourgeoisie mondiale, chaque jour s’affirme un peu plus la conscience que des catastrophes vont s’accumuler, menaçant jusqu’à la vie même sur la planète Terre.

Le sentiment d’impuissance n’a peut-être jamais été aussi grand devant un système social qui semble indéboulonnable. Le capitalisme est-il l’horizon indépassable de l’humanité ?

Rencontres autour de livres qui racontent l’histoire et l’avenir d’une idée aussi solide que le capitalisme : sa remise en cause à travers l’auto-organisation des exploités ; de grands moments où la possibilité de rupture est apparue : mai 68 en France et la décennie insurrectionnelle en Italie ; les oppositions présentes à travers les luttes de territoires.

Lire la suite →

  1. publié sur le site Lundi.am le 1er octobre 2018 dans une première version []

A propos de la réédition de Mai 68 et le mai rampant italien

À l’occasion de la réédition revue et complétée1 de notre ouvrage de 2008 Mai 1968 et le mai rampant italien, nous vous livrons ce petit commentaire critique, resté inédit, sur la première édition2. Nous pensons qu’il reste en grande partie valable même si nous avons apporté des modifications à cette première version.

Pourquoi une nouvelle édition ? Ce n’est pas que la première ait été épuisée puisqu’à l’ère du numérique cette notion n’as plus cours, les tirages pouvant s’effectuer à la commande en flux tendus. Il s’agissait tout d’abord d’apporter des informations supplémentaires sur les luttes de l’époque, aussi bien en France qu’en Italie ; ensuite d’affiner certaines analyses à la lumière de nouvelles discussions et enfin de réaffirmer la nécessité d’une mémoire active des protagonistes des événements de l’époque, alors qu’en France aussi bien qu’en Italie, une mémoire rétroactive semble dominer les débats aboutissant à projeter sur le passé une interprétation de celui-avec des clés du présent. Pour être plus concret et si on s’en tient à l’événement Mai-68 en France, il fait maintenant l’objet d’une tentative d’appropriation mi-universitaire mi-médiatique qui le dissout dans « les années 68 », lui enlevant ainsi son caractère de discontinuité historique qui est le propre d’un événement au sens fort et son caractère subversif d’origine qui a tant fait peur. Ce qui reste alors peut être commémoré, c’est-à-dire le fait qu’il a modifié l’air du temps en accélérant le déclin des vieilles valeurs de la société bourgeoise et l’éclosion des valeurs progressistes de la société capitalisée dans le domaine des mœurs.

Lire la suite →

  1. Jacques GUIGOU, Jacques WAJNSZTEJN, Mai 1968 et le mai rampant italien, L’Harmattan, coll. Temps critiques, Paris, 2018. 471p. – ISBN 978-2-343-14703-1

    Commande au tarif auteur (30 €, port compris)
    Règlement par chèque à l’ordre de J. Wajnsztejn à adresser à :

    Jacques Wajnsztejn
    11 rue Chavanne
    69001 Lyon

    []

  2. Elle devait prendre place sur le site dissidences.net []

Cryptomonnaies et stratégies de puissance

L’actuel développement rapide des crypto monnaies engendre dans certains courants dits anticapitalistes ou encore libertaires, notamment canadiens, des espoirs « révolutionnaires » de détournements des puissants supports numériques (les blockchains) mis en œuvre pour créer des crypto monnaies vers « des réseaux d’entraide et d’échanges sociaux » ; une autogestion virtuelle en quelque sorte !
Dès 2004 dans L’évanescence de la valeur nous avons explicité le processus de domination de la valeur par le capital, puis, en 2008, dans Crise financière et capital fictif nous montrons qu’il n’y a pas de déconnexion entre économie réelle et économie financière, mais unité des deux dans l’équivalence de tous les capitaux. La virtualisation des monnaies qui se généralise aujourd’hui est une étape de plus dans ces processus de capitalisation de toutes les activités humaines.

Dans ce contexte, sous publions ci-dessous deux articles :

  • l’un de Jacques Guigou qui critique l’article d’une signataire de la « Déclaration d’indépendance monétaire » ;
  • l’autre de Jacques Wajnsztejn, qui, à partir d’une analyse des opérations actuelles de fusion/acquisition montre que ce qui compte plus que jamais pour le capital c’est d’abord le contrôle stratégique global davantage que la stricte recherche du profit.

Lire la suite →

Mai 68 au fil des jours : les méprises d’une interprétation classiste de Mai 68

Nous publions ci-dessous les commentaires critiques de J.Wajnsztejn à deux textes de J-P.Garnier sur Mai 68. Aujourd’hui, dans certains courants du marxisme et de l’anarchisme l’analyse de Mai 68 en terme de classes sociales semble être réactivée. Sont à nouveau mises en avant les notions de « petite bourgeoisie intellectuelle », de « classe de l’encadrement capitaliste » ou encore « de couches intermédiaires des intellectuels ». On connaissait déjà les confusions et les méprises politiques engendrées par ces notions dans le temps de l’évènement Mai 68 lui-même ; on en mesure toujours plus leur caducité cinquante ans après.

Mis à jour le 23 juillet 2018 avec une réponse de J-P. Garnier intitulé : Mai 68 dans une société sans classes ? Lire la suite →

Mai-68 au fil des jours… lumpenprolétariat, luttes des années 60-70 et révoltes des banlieues

Mai-68 au fil des jours… en écho avec ce qui se publie sur le sujet en ce printemps voici un complément à la brochure Mai 68 à Lyon : Trimards, Mouvement du 22 mars et mémoire rétroactive annexe au livre Mai-68 à Lyon. Retour sur un mouvement d’insubordination. Sort aussi notre nouvelle version de Mai 68 et le mai rampant italien.

Lire la suite →

Un 1er mai orphelin de sa cause

Texte sur le 1er mai 2018 initié au lendemain des manifestations mais ayant mit son temps à être finalisé permettant, finalement, à la fois de ne pas hurler avec les loups mais surtout de développer et préciser ce qui devait l’être grâce à la participation de quelques complices.


 

Certains se souviennent sans doute de l’existence de débats au sortir des contre-sommets (G8, OMC, WEF, FMI, etc.) à propos de la forme d’intervention des black blocs (BB), branche « radicale » de ces rassemblements et qui a marqué de son empreinte (et pas celles des bottes des carabinieri à Gênes) les pratiques militantes autour de « l’altermondialisation ». Cela se situait après les années 90, la fin de l’histoire pour certains, avec le triomphe du capitalisme et pas d’ouverture politique pour la gauche radicale à l’horizon. Ce fut, alors, le triomphe d’un activisme transfrontalier plus qu’internationaliste. Il y a encore sur infokiosques.net des traces des différentes réactions que tout cela suscitait (https://infokiosques.net/contre-sommets) et beaucoup d’autres textes faciles à exhumer (il y a même un spécialiste en BB comme Dupuis-Déri). Lire la suite →

Mai-68 au fil des jours : témoins, protagonistes, universitaires…

Mai-68 au fil des jours… soit un retour sur ce qui se publie sur le sujet en ce printemps 2018. Ce feuilleton complète la parution du livre Mai-68 à Lyon. Retour sur un mouvement d’insubordination et la brochure Mai 68 à Lyon : Trimards, Mouvement du 22 mars et mémoire rétroactive avant l’arrivé prochaine de la nouvelle version de Mai 68 et le mai rampant italien.

Lire la suite →

Mai-68 au fil des jours… Débat à la librairie La Gryffe

Ci-dessous l’enregistrement de la présentation/débat qui a eu lieu le 7 avril 2018 à la librairie La Gryffe à Lyon sur le livre Mai-68 à Lyon. Retour sur un mouvement d’insubordination, lié à la brochure Mai 68 à Lyon : Trimards, Mouvement du 22 mars et mémoire rétroactive. Aussi avant la parution prochaine de la nouvelle version de Mai 68 et le mai rampant italien nous entamons une série de publications Mai-68 au fil des jours…